Au rayon développement personnel, de nouveaux livres fleurissent chaque semaine. 365 jours pour devenir zen, 30 jours pour lâcher prise et retrouver son calme, le journal de bord d’une femme au bord de la crise de nerfs.

J’ai envie aujourd’hui de partager avec vous les 3 découvertes qui ont changé ma vie. Rien de magique ni de révolutionnaire, je me suis inspirée de ma propre thérapie et de mes consultations. Ce qui a fonctionné pour moi peut être utile à d’autres. J’aime cette idée que chaque évolution personnelle peut devenir collective et je m’intéresse à vos idées ou commentaires sur le sujet.

Alors comment faire pour garder son calme et résister à la pression ?

Accepter ce qui est… et gagner en souplesse

Quand j’étais plus jeune, je voulais tout contrôler et surtout ne rien laisser au hasard. Mon organisation était millimétrée pour faire face à mes obligations familiales et professionnelles. J’étais alors tendue en permanence et j’avais peur du moindre contretemps.

Mais la vie nous apporte toujours le grain de sable de l’imprévu. Le rendez-vous pris depuis 3 mois qui s’annule au dernier moment, le café renversé juste avant de partir en réunion ou les clefs oubliés, nous rappellent que s’adapter est la première qualité pour garder le cap.

Être en pilote automatique est la première étape du burn out et de la dépression. Je luttais pour maintenir une routine qui me rendait triste et sans désir.

Voici ma première astuce : je pratique régulièrement des mini changements dans mon organisation pour apporter un peu de nouveauté et m’habituer à l’inhabituel. Aller déjeuner dans un lieu inconnu, changer ma routine beauté, changer mon trajet pour découvrir de nouveaux paysages. Des idées qui peuvent entraîner mon esprit à accepter la nouveauté et commencer à l’apprécier. C’est comme une gymnastique de l’esprit.

Je me suis surtout rendue compte que chaque événement « négatif » m’a apporté bien plus de positif que je ne pensais au départ. Certaines vont se reconnaître : une séparation m’a permis de rencontrer l’homme que j’aime, quitter un emploi m’a permis de trouver enfin ma voie. La vie n’est que perpétuelle évolution.

Mon prochain changement : adopter un ingrédient nouveau par semaine dans ma cuisine. Je vais tester l’huile de chanvre et j’ai déjà ajouté les baies de Goji (super aliment) dans mes salades. Mon cerveau apprécie de plus en plus les surprises, les choses nouvelles et je me surprends à pétiller lorsque la vie m’apporte l’occasion de faire autrement. On gagne ainsi en souplesse mentale et on est beaucoup moins stressée ou angoissée.

Se fixer des objectifs et apprécier le chemin autant que le but à atteindre

J’ai toujours voulu être fière de moi en tenant mes objectifs jusqu’au bout et en ne lâchant rien…

La persévérance est une qualité mais parfois on a le droit de ne pas être conforme à notre idéal. J’ai longtemps fait des régimes pour être mince et j’ai développé des compulsions alimentaires, tant les privations étaient strictes. Grâce à une thérapie, j’ai gagné en souplesse, en douceur et en acceptation de ma vulnérabilité. Oui, je suis humaine et sensible, j’ai des émotions qui ont besoin de s’exprimer.

Ma 2ème astuce : je me laisse le droit à l’erreur et l’échec se transforme en évolution personnelle. Maintenant, je suis plus tolérante envers moi et j’ai beaucoup de fierté pour chaque réussite même d’une journée. Les mots « toujours », « jamais », « définitivement » n’ont plus de sens puisque mes goûts et mes besoins changent au fil du temps.

Bien sûr, je ressens toujours de la colère, de la tristesse ou du découragement mais j’accepte et j’accueille cet état d’être. Ce n’est pas se résigner, lâcher prise c’est s’adapter à une situation inconfortable et savoir que je vais apprendre d’elle.

Souvent, le soir avant de m’endormir, je liste 3 choses positives que j’ai vécues ou réalisées. Je m’endors avec la sensation d’avoir passé une belle journée. Cela fait une différence avec la rumination des actions qu’il reste à faire ou le jugement négatif sur notre manque d’efficacité. S’offrir un joli carnet de moments de bonheur, qu’en pensez-vous ?
Retrouver de l’énergie auprès de personnes inspirantes

Les réseaux sociaux, les magazines féminins nous donnent une image « parfaite » qui culpabilisent la plupart d’entre nous. Les photos retouchées, les mises en scène nous font croire que nous ne sommes pas assez volontaires, ambitieuses ou performantes.

Ma 3ème astuce : je suis des comptes inspirants qui sont conformes à mes valeurs. Cela m’a permis de retrouver beaucoup de bienveillance et de gratitude envers moi. Je choisis des programmes en fonction de mes besoins, des lectures qui me font du bien et des magazines qui correspondent à mes goûts. Je partage avec vous les titres que je préfère : HAPPINEZ et IN THE MOMENT (parce qu’être soi n’attend pas).

Plus que lâcher prise, c’est avoir de la gratitude pour soi-même.

Je réponds à tous les commentaires, pensez à cocher la case « avertissez-moi par email des nouveaux commentaires ».

Merci !

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :