La confiance en soi est le sujet N°1 du développement personnel.

Aujourd’hui je vous parle des facteurs qui favorisent la confiance en soi ou qui l’altèrent. Dans le prochain article, je vous propose des clefs pour la développer.

Certains croient que c’est une question de personnalité ou de génétique. Il y aurait ceux qui ont confiance en eux et les autres.

Reprenons les choses au début !

La confiance en soi c’est d’abord la confiance en l’autre

Les clefs de la confiance en soi

Un bébé qui vient au monde reçoit des soins quotidiens nécessaires à sa survie (boire, manger, se vêtir, dormir…). Mais il reçoit aussi des regards, des gestes, de l’amour. L’enfant tisse des liens avec son environnement qui le rassure et lui apporte une sécurité intérieure.

L’enfant qui grandit est aussi bercé par des mots, des chansons qui lui apportent du réconfort.

C’est cet attachement à ses parents, un frère ou une sœur, une grand-mère par exemple qui peu à peu le sécurise et lui donne envie de nouer d’autres liens et d’aller vers l’extérieur.

Mais bien sûr, tout ne se passe pas toujours ainsi.

Les facteurs qui fragilisent cette confiance

A la naissance, l’attachement entre la mère et l’enfant se fait grâce à une hormone : l’ocytocine. C’est cette hormone qui déclenche les contractions. Ce lien est primordial car pour pouvoir se détacher, il faut avoir connu l’attachement rassurant.

Mais certaines circonstances peuvent perturber cet attachement : une séparation brutale avec la mère, une hospitalisation prolongée par exemple.

L’enfant qui vient au monde a quelquefois une mère en dépression ou malade, un père absent. Certains parents ne peuvent pas apporter à leur enfant ce sentiment de sécurité, quand eux-mêmes sont en souffrance ou n’ont pas appris à se faire confiance.

Les clefs de la confiance en soi

L’enfant est une éponge à émotions. Il perçoit la tristesse, la colère, la peur…

Les parents croient parfois qu’en portant  le masque de « tout va bien » l’enfant sera rassuré. C’est tout le contraire : l’enfant perçoit avec ses 5 sens une situation.

Si on lui fait croire que la réalité est autre, il ne peut donc pas faire confiance à son ressenti et il commence à se culpabiliser, à douter de lui.

Or l’enfant a besoin d’avoir des explications claires. Un divorce mal expliqué va engendrer de la culpabilité chez l’enfant qui se sent responsable.

L’enfant se dévalorise souvent devant un frère ou une soeur qui réussit mieux à l’école et qui fait la fierté de ses parents. La comparaison est source de souffrance quand elle humilie et dégrade l’image de soi.

Certaines phrases sont assassines
« tu n’es qu’un bon à rien », « tu finiras sous les ponts », « tu es nulle », « on t’a trouvée dans une poubelle.

Le harcèlement à l’école ou des remarques humiliantes de l’enseignant sont au même titre toxiques pour la confiance et l’estime de soi.

Les clefs de la confiance en soi

J’aimerais maintenant citer l’exemple d’une femme qui a reçu beaucoup d’amour et d’affection mais qui pourtant n’a pas du tout confiance en elle. Pourquoi ?

Elle a la croyance que le monde extérieur est dangereux car elle a un lien de dépendance affective à ses parents. Elle ne peut agir seule et devenir autonome.

Quand on n’a pas confiance en soi, on peut se demander si nos parents ont confiance en eux et en la vie.

La confiance en soi peut s’acquérir avec le temps, en s’entraînant

Heureusement tout au long de notre vie, on peut gagner en confiance. C’est parfois à la danse ou au théâtre que le regard porté sur nous est bienveillant. Un professeur, un entraîneur sportif ou des amis nous montrent que l’on est capable d’y arriver comme un travail épanouissant.

A tout âge, on peut découvrir de nouveaux domaines de compétences. Sortir de notre zone de confort en s’inscrivant à une activité sportive, artistique ou en apprenant une langue étrangère. Quand on agit, on prend confiance en soi.

L’amour et l’amitié peuvent donner des ailes mais peuvent aussi appuyer sur nos blessures. La confiance en soi se construit pas à pas et chaque jour peut être une occasion de se lancer un défi pour oser aller plus loin.

Comme un enfant qui apprend à faire du vélo, un jour, on enlève les petites roues. L’élan est plus fort que la peur de tomber.

Les clefs de la confiance en soi

L’hypnose Sajece peut vous aider à prendre confiance en vous. En savoir plus

Mon prochain article porte sur les différentes façons de développer la confiance en soi, abonnez-vous pour recevoir la notification si vous le souhaitez .

%d blogueurs aiment cette page :