Sujets à la mode sur les réseaux sociaux, dans les magazines, la pensée positive et la loi de l’attraction sont le nouvel étendard du bien-être.

Au-delà des formules, je souhaite dans cet article partager mon expérience personnelle.

La pensée positive

La pensée positive n’est pas forcément voir le monde qui nous entoure comme le ravi de la crèche, peace and love ou le pays de « oui oui ». Ce sont bien évidemment des clichés…

« Nos pensées déterminent notre réalité »

J’ai moi-même pendant longtemps été chahutée par des pensées négatives. Chaque séparation amoureuse, chaque conflit, chaque réflexion avaient sur moi l’effet d’un tsunami.

J’imaginais toujours le pire scénario et les catastrophes s’enchaînaient selon l’adage « un malheur n’arrive jamais seul ».

Mon mental tournait à plein régime et mon énergie était au plus bas. Je n’arrivais pas à m’extirper de ce mal-être.

Quel a été le déclic ?

L’an 2000 et son cortège de prédictions farfelues a été pour moi l’année d’une séparation tellement douloureuse : la fin du monde…

Toucher le fond de la piscine, et donner un grand coup de pied pour remonter à la surface, voilà ce que j’ai vécu. J’ai décidé de consulter car je n’avais plus le choix, c’était une évidence. Cet accompagnement a été long et difficile. Mais finalement bien moins difficile que ces années à s’oublier, à porter un masque, à vivre en permanence dans la peur. La peur de vivre, d’être abandonnée, d’être moi-même.

Renaissance

Je suis passée pas à pas, de la chenille au papillon. N’allez pas imaginer que j’ai réussi à évacuer toutes mes peurs, mes doutes et mes colères. Je les ai identifiées, j’ai pardonné et je me suis pardonnée.

Aujourd’hui, je constate tous les jours que nourrir nos pensées négatives, c’est comme nourrir la part en nous la plus sombre. Notre mental et notre égo savent parfaitement créer des pensées toxiques :

« Tu ne vas pas y arriver, tu es nulle, tu es grosse, tu n’as pas de volonté ! » ou « tu mérites ce qui t’arrive, tu n’as pas le droit au bonheur, de toute façon c’est l’histoire de ma vie, il m’arrive que des galères… »

Plus on écoute ces pensées, plus on s’enferme dans une énergie négative, une prison intérieure. On pointe ce qui ne va pas selon nous et ou oublie totalement d’apprécier la présence d’une amie, le confort de notre nid douillet. Même un bon repas peut être source d’angoisse et de culpabilité.

  • J’ai pris conscience que la plupart du temps, j’étais en rumination avec le passé ou l’avenir. Toutes les occasions étaient bonnes pour trouver à l’extérieur la raison de mon état intérieur.
  • J’ai alors découvert que mon fonctionnement était lié à des schémas que je portais depuis l’enfance. Mon éducation et mon vécu avaient créé des croyances limitantes liées à mes peurs.

J’ai alors commencé à lire des ouvrages de développement personnel : Christophe André, Boris Cyrulnik, Jacques Salomé, Lise Bourbeau. Ce que je ressentais était en fait universel et j’ai commencé à prendre conscience de ma responsabilité. Responsable mais pas coupable.

En effet, je n’ai pas commis de faute et je ne suis en rien coupable de ce que j’ai vécu. Pour autant, j’ai repris la responsabilité de choisir ce que je voulais faire avec mes blessures. En souffrir indéfiniment ou décider d’arrêter de me plaindre et me positionner en victime.

Je ne dis pas qu’il faut souffrir en silence, bien au contraire. Demander de l’aide à un thérapeute est une vraie démarche. Notre famille et notre entourage amical ont un lien affectif avec nous et ne sont pas en capacité de nous soigner. Ce n’est pas leur rôle. On peut vite épuiser les autres et ils s’éloignent peu à peu. Ce qui rajoute à notre sentiment d’injustice et d’abandon, voire de trahison.

J’avais le choix de la façon dont je pouvais transformer cette vulnérabilité en force intérieure.

J’ai alors cessé de choisir des partenaires qui appuyaient sur mes peurs (abandon, trahison, injustice) et je me suis autorisée à rencontrer un homme bienveillant et attentionné. J’ai ré-appris à aimer, à communiquer et à exprimer mes désirs.

La loi de l’attraction

Je ne suis pas scientifique mais dans mes lectures, j’ai découvert que chaque atome ressemble à une toupie qui émet de l’énergie. L’énergie et la matière sont une seule et même chose. Nous sommes constitués d’atomes.

L’univers est un ensemble de champs d’énergie interdépendants

Cette loi de l’attraction est une invitation pour moi à attirer du positif dans ma vie.

Je pose l’intention de vivre de belles choses le matin à mon réveil. Je me visualise heureuse dans mon activité de thérapeute, je crée donc une énergie qui va se propager autour de moi. J’aime m’imaginer réussir, développer mon activité, avoir de nouvelles idées.

Avez-vous remarqué que certaines personnes dégagent une lumière et qu’à leur contact on se sent bien sans raison, sans avoir besoin de parler ? En revanche, au contact d’autres, on se sent vidé d’énergie comme si nos batteries se déchargeaient.

Depuis que je pratique l’hypnose, je suis beaucoup plus sensible à l’énergie. Parfois, dans un lieu je ne me sens pas à l’aise, sans pouvoir l’expliquer. Je perçois une tension dans l’air, quelque chose d’inexplicable. J’ai développé mon intuition, je lui fais confiance et j’ai beaucoup plus de créativité.

Si vous avez des difficultés à vous protéger d’un environnement néfaste, vous pouvez imaginer que vous mettez un imperméable magique ou une bulle invisible autour de vous qui vous séparent des paroles venimeuses ou des ambiances stressantes. Facile à mettre, facile à enlever, c’est un jeu secret qui finit par porter ses fruits.

Vous pouvez aussi :

  • réaliser un tableau avec des photos, des mots ou des citations qui vous font du bien et le garder sous les yeux à la maison ou au bureau. Voir tous les jours ce qui nous rend heureux est un booster de bonheur.
  • On me dit souvent « ce n’est pas facile, c’est compliqué, ce n’est pas évident ». Commencer ses phrases avec du négatif, voilà la première chose à travailler. Plutôt que « pas de souci« , je dis « avec plaisir ».
  • Plutôt que regarder des programmes télévisés déprimants et violents, je choisis soigneusement les films, les émissions qui m’intéressent. Je suis au courant de l’actualité mais je n’écoute pas en boucle les chaînes spécialisées dans le drame et le sensationnel.

Cet article est très personnel. Prenez ce qui vous parle uniquement.

Merci de partager votre ressenti et vos astuces sur ce blog. Cet échange est une co-création qui peut rayonner de plus en plus autour de nous.

%d blogueurs aiment cette page :