Nous aurons tous à vivre une séparation dans notre vie : amicale, amoureuse, professionnelle. On en décide certaines et d’autres nous sont imposées. Les blessures se réactivent : abandon, injustice et trahison. Peuvent s’ajouter les blessures de rejet ou d’humiliation.

Nous allons passer par différentes étapes, similaires à celles du deuil.

Etape 1 – Le Choc 

C’est une phase assez courte de sidération.  On est abasourdi, sans réaction particulière, comme si nos sentiments étaient anesthésiés. Les larmes ne coulent pas encore, notre mental est sur pause, on n’a même plus de mots.

Etape 2Le Déni

C’est le refus de croire à l’information. C’est un cauchemar, je vais me réveiller. Cette étape est plus ou moins longue. On continue à faire comme si la personne allait revenir, que les choses allaient s’arranger, qu’on a mal compris la situation.

Etape 3La colère

Soudain, on regarde la réalité en face et on ressent de la colère, de la révolte, des envies de vengeance. Parfois on retourne la colère et l’agressivité contre soi. On ne mange plus ou au contraire, on a des compulsions alimentaires. On pense que le problème, c’est l’autre ou à l’inverse que tout est de notre faute. C’est un tsunami émotionnel. C’est bien que cette colère puisse s’exprimer.

Etape 4La tristesse

C’est un état de désespoir profond, voire de dépression. Des heures à pleurer, à repenser aux souvenirs, à écouter des chansons liées à la personne, à sentir un parfum, à dormir avec un vêtement, à regarder les photos. On a besoin de s’isoler, de se couper du monde.

Etape 5La résignation

C’est l’abandon de cette guerre intérieure pour lâcher prise et débuter doucement un temps d’apaisement. On apprécie la nature, le silence. Nous éprouvons pour certains le besoin d’écrire, de peindre, toute expression est bénéfique.

Etape 6L’acceptation

Dans cette étape, la personne prend conscience de la perte d’un être cher ou d’une situation et garde en elle les bons moments mais aussi les moins bons. Accepter n’est pas excuser l’autre mais prendre acte de notre impuissance à changer les choses.

Etape 7La reconstruction

L’acceptation seule ne suffit pas. Se reconstruire, c’est peu à peu retrouver de l’énergie pour de nouveaux projets. On se rend compte que le sourire revient et on a envie de partager de bons moments avec des amis.  L’envie de s’ouvrir aux autres, à la vie, aux rencontres, aux opportunités refait son apparition.

Il existe des thérapies brèves efficaces comme l’hypnose (en savoir plus)

Malheureusement, la séparation a des effets sur les enfants, le lieu de vie, le niveau de vie, la famille et l’entourage proche. On perd souvent des amis du couple, qui choisissent un camp.

Se reconstruire, c’est faire le tri dans nos sentiments, nos relations pour créer notre nouvelle vie.

Chacun son rythme, les étapes sont vécues de manière différente. Quand le temps a passé, on se dit même parfois que cette séparation ou cette perte d’emploi nous ont permis d’être encore plus heureux aujourd’hui.

Avez-vous identifié ces étapes ? merci de partager votre expérience, en commentaire qui peut aider d’autres personnes.

Abonnez-vous à mon blog pour recevoir tous les articles que je publie.

 

%d blogueurs aiment cette page :